Livraison offerte

Prêle

Erquisetum arvense

La prêle est riche en silice. Elle est utilisée pour son action reminéralisante.

Autres noms : Prêle des champs, queue de cheval, queue de renard, queue de rat
Famille : Equisétacées

Quels sont les bienfaits de la Prêle ?

  • Grande réminéralisante, par sa forte teneur en silice, la prêle stimule la production de collagène et d’élastine (en cas de fracture, d’ostéoporose, de crampes, de tétanie…).
  • Grâce à la silice et aux flavonoïdes qu’elle contient, elle agit contre la chute des cheveux, aide à la cicatrisation et traite certaines affections cutanées (dartres, eczéma).
  • Elle est également diurétique : conseillée en cas de cystite, inflammation urinaire, arthrite, rhumatisme.2
  • 04 / récupération

    18,00 une fois ou 15,00 chaque 25 jours
    Livraison estimée entre le 17/08/2022 et le 19/08/2022
  • 04 / récupération — cure de trois mois

    44,00
    Livraison estimée entre le 17/08/2022 et le 19/08/2022

Quelle est l’histoire de la Prêle ?

  • La prêle est une plante primaire dont l’origine remonte à la préhistoire (600-300 millions d’années avant notre ère). Comme les fougères et les mousses, elle ne fleurit pas et ne produit pas de graines. Elle se reproduit à l’aide de spores que portent les tiges brunes fertiles qui sortent tôt au printemps. Ce sont aux tiges vertes, qui apparaissent par la suite, qu’on attribue des vertus médicinales.
  • XVIIe siècle : en Europe, on utilise la prêle des champs pour soigner les blessures et les inflammations cutanées, ainsi que pour traiter les calculs rénaux.
  • Son emploi pour traiter les troubles de l’appareil urinaire est également signalé en médecine ayurvédique (médecine traditionnelle de l’Inde) et chez plusieurs tribus amérindiennes. La plupart de ces usages ont persisté jusqu’à aujourd’hui.
  • En 2020, Naetur introduit la prêle dans son complément alimentaire récupération, 100% végétal et bio.

A quoi ressemble la Prêle ?

  • Plante vivace à rhizome traçant d’où partent des radicelles.
  • 2 sortes de tiges :
    – les premières, stériles, de 50 cm à 1m de hauteur, robustes, dressées, striées, creuses, articulées, portant à chaque noeud une gaine membraneuse dentée en-dessous de laquelle partent des rameaux stables ou dressés
    – les secondes, fertiles, plus petites, apparaissant avant les précédentes, au début du printemps, brun roux, plus épaisses, avec une gaine plus large et plus longue et se terminant par un épi portant des sporanges.
  • Commune partout dans les terrains sablonneux (sauf en Australie).1
prêle utilisée par Naetur dans complexe récupération

1  La bible des plantes qui soignent de Michel Pierre
Le guide de la phytothérapie au quotidien de Karine Jacquemard

Updating…
  • Votre panier est vide.