Livraison offerte

Pissenlit

Taraxacum officinale

Le pissenlit est réputé pour traiter les troubles digestifs mineurs, améliorer les fonctions hépatique, biliaire et urinaire et contribuer à prévenir les calculs rénaux.

Autres noms : Dent de lion, florin d’or, salade de taupe, couronne de moine, cochet, laitue de chien
Famille : Composées ou Astéracées

Quels sont les bienfaits du pissenlit ?

  • Le pissenlit agit sur les troubles digestifs : aérophagie, ballonnements, digestion difficile, constipation légère.
  • Cholérétique doux grâce à la taraxacine, le pissenlit stimule la fonction hépatobiliaire, provoquant une action dépurative. Cette action dépurative agit sur les affections cutanées (acné, eczéma, dartres, psoriasis…)1.
  • Egalement diurétique, il est employé en cas de cellulite, d’oedème…
  • Ces deux propriétés, cholérétique et diurétique, permettent de soulager l’arthrite, les rhumatismes, la goutte.
  • 02 / digestion

    18,00 une fois ou 15,00 chaque 25 jours
    Out of stock product
  • 02 / digestion — cure de trois mois

    44,00
    Out of stock product

Quelle est l’histoire du pissenlit ?

  • Autour de l’an 1000 : les médecins arabes mentionnent les vertus médicinales du pissenlit dans leurs écrits, et plusieurs tribus amérindiennes l’emploient pour soigner plusieurs malaises.
  • On fait également mention de l’usage du pissenlit dans un herbier britannique datant du XIIIe siècle.
  • En Chine, on emploie la variété Taraxacum mongolicum depuis très longtemps pour traiter l’hépatite, le cancer, diverses affections de la glande mammaire (inflammation, mauvais écoulement du lait maternel, cancer du sein) ainsi que pour améliorer la résistance immunitaire aux infections des voies respiratoires.
  • L’usage du pissenlit est reconnu dans de nombreuses pharmacopées officielles (Inde, Autriche, République tchèque, Grande-Bretagne, Allemagne) et il fait déjà partie de la pharmacopée américaine.
  • Le nom français fait allusion aux propriétés diurétiques des feuilles. Le nom anglais, dandelion, qui vient du français (dent-de-lion), du grec (leontodon) ou du latin (dens leonis), fait référence à la forme très dentelée des feuilles.
  • La plante apparait également en cuisine. Au printemps, ses jeunes feuilles peuvent être consommées en salade ou blanchies comme des épinards. Traditionnellement, on récolte ses fleurs pour en faire un vin “fortifiant”. On peut aussi en faire un substitut de café en faisant sécher et rôtir sa racine.
  • En 2001, une étude tend à démontrer que le pissenlit est un détoxiquant puissant 2 ;
  • En 2008, une recherche présente le potentiel thérapeutique et hépatoprotecteur du pissenlit 3 ;
  • En 2020, Naetur introduit le pissenlit dans son complément alimentaire digestion, 100% végétal et bio.

A quoi ressemble le pissenlit ?

  • Plante herbacée vivace à forte racine pivotante.
  • Feuilles basilaires disposées en rosette et profondément divisées en lobes inégaux triangulaires et crochus.
  • Tiges creuses, capitules solitaires de fleurs jaunes d’or, toutes ligulées.
  • Akènes surmontés de fines aigrettes soyeuses.
  • Commune en Europe, dans les prairies, les champs et au bord des chemins.
pissenlit dans complexe digestion de Naetur

1  (fr) “La bible des plantes qui soignent” de Michel Pierre
2  (en) “Effect of herbal teas on hepatic drug metabolizing enzymes […]“, P P Maliakal, S Wanwimolruk, Oct. 2001, Pharm Pharmacol. PMID 11697539
3  (en) “Dandelion (Taraxacum officinale) – Hepatoprotective Herb with Therapeutic Potential“, Singh, A., Malhotra, S., & Subban, R., 2008, Pharmacognosy Reviews, 2(3), 163

Updating…
  • Votre panier est vide.