Livraison offerte

Gingembre

Zingiber officinale

Le gingembre est le grand remède de l’inflammation et des difficultés digestives.

Autres noms : Ginger, épice blanche, zinzibérine
Famille : Zingibéracées

Le gingembre est une plante d’origine asiatique connue mondialement en cuisine et pour ses vertus médicinales ancestrales. Le gingembre possède une composition très riche qui en fait un produit plein de bienfaits pour votre santé et l’équilibre de votre organisme. Découvrez quelles sont les propriétés du gingembre pour votre corps.

  • 02 / digestion

    18,00 une fois ou 15,00 chaque 25 jours
    Out of stock product
  • 02 / digestion — cure de trois mois

    44,00
    Out of stock product

Le gingembre, une racine exceptionnelle.

Le gingembre est une plante aux nombreuses vertus utilisée depuis 5000 ans dans le monde. Cette racine et sa pulpe jaune au goût piquant est très appréciée dans la cuisine. Ses bienfaits sont reconnus pour la santé de notre organisme grâce à des nutriments, des vitamines, des minéraux et des oligo-éléments de grande qualité.

Description du gingembre.

Le nom scientifique du gingembre est Zingiber officinale. Le gingembre appartient à la famille des Zingibéracées, comme le curcuma.
Le gingembre est une plante d’origine asiatique constituée de deux parties :

  • la partie extérieure est formée de feuilles et d’une tige,
  • la partie intérieure, appelée le rhizome, constitue une pulpe jaune noueuse et branchue.

Le rhizome est la partie qui nous intéresse le plus pour ses bienfaits sur la santé.

Le gingembre pousse principalement dans les zones tropicales car elle a besoin de beaucoup d’humidité et de soleil. On utilise sa racine comme épice dans la cuisine ou dans la médecine depuis des millénaires.

La composition du gingembre.

Le gingembre est une racine principalement composée d’eau. Cette plante possède des glucides et des fibres qui en font un aliment et une plante médicinale aux nombreux effets bénéfiques pour la santé.

Le rhizome du gingembre possède surtout des principes actifs qui ont des effets anti-inflammatoires et antiémétiques (contre la nausée et les vomissements). L’oléorésine présente dans le gingembre accélère le transit intestinal. Le gingembre est également composé :

  • d’huile essentielle
  • d’amidon
  • de vitamines B1, B2, B3 et C
  • de minéraux comme le manganèse, le phosphore, le magnésium, le calcium, le sodium et le fer.

La composition en vitamines, sels minéraux et oligo-éléments du gingembre à un effet dynamisant pour l’organisme de l’homme.

Sous quelles formes peut-on consommer du gingembre ?

Le gingembre est une racine tuberculeuse que l’on peut facilement cuisiner. Elle se présente sous trois formes :

  • Le gingembre frais est celui que l’on utilise en cuisine pour les plats ou en boisson, infusé avec du citron.
  • Le gingembre confit se consomme comme une friandise ou en complément alimentaire.
  • Le gingembre en poudre constitue une épice utilisée dans de nombreuses recettes ou est présent dans des gélules de complément alimentaire.

Le gingembre est un produit alimentaire qui se cuisine ou se consomme sous formes d’infusions ou de compléments alimentaires.

Quelles sont les propriétés bienfaisantes du gingembre ?

Les propriétés du gingembre sont nombreuses pour l’organisme. Ses bienfaits sont exceptionnels pour améliorer le système immunitaire, diminuer les douleurs, améliorer la digestion et bien d’autres vertus encore.

Un antioxydant puissant.

Le gingembre possède de nombreux antioxydants qui combattent les radicaux libres responsables du vieillissement des cellules. Le rhizome contient du gingérol capable de résister à la chaleur.

Un bon anti-inflammatoire.

La racine de gingembre est naturellement anti-inflammatoire. Le rhizome du gingembre a des bienfaits notoires sur les douleurs comme l’arthrite, la tendinite ou la lombalgie. Elle aurait également des propriétés efficaces contre les douleurs liées à l’ostéoarthrose ou la polyarthrite rhumatoïde.

Une digestion améliorée avec le gingembre.

Le gingembre a un véritable pouvoir sur notre système digestif. Le rhizome produit des enzymes qui stimulent la digestion des aliments. Avec une consommation régulière de gingembre, on favorise tous les organes de l’appareil digestif (bouche, oesophage, estomac, foie, intestin et côlon).

Des vertus anti-nausées et anti-vomissements.

Le gingembre est reconnu par l’Organisation Mondiale de la Santé comme un antiémétique naturel. Il limite les nausées et les vomissements. Vous pouvez l’utiliser en cas de mal de transport ou de vomissements.

Un anti-fatigue puissant.

Les vitamines présentes dans le gingembre constituent un stimulant puissant pour notre organisme. Grâce aux minéraux et oligo-éléments, le gingembre est un véritable coup de fouet. Il lutte efficacement contre la fatigue passagère.

Une aide face au diabète.

Le gingembre possède des vertus intéressantes pour aider à lutter contre le diabète. Le rhizome réduirait naturellement le taux de sucre dans le sang.

Un allié pour les fonctions cardio-vasculaires.

Avec ses propriétés anti-oxydantes, le gingembre est également bon pour le cœur. Il peut prévenir les maladies cardiovasculaires grâce à son effet sur la circulation sanguine. Le gingembre fluidifie le sang et détoxifie.

Les effets aphrodisiaques du gingembre.

Tout le monde connaît les vertues aphrodisiaques de la racine de gingembre. Elle est un allié naturel intéressant en cas de perte de libido que vous pouvez associer au ginseng.

Le gingembre préviendrait-il le cancer ?

Il n’est pas encore déterminé par la science que le gingembre préviendrait le cancer. Ce sont encore une fois ses nombreux antioxydants qui seraient capables d’éliminer des cellules cancéreuses.

Comment consomme-t-on le gingembre ?

Le gingembre et son rhizome frais, en poudre ou confit, se consomment de différentes manières. De nombreuses recettes existent pour l’utiliser dans des plats et des boissons aux senteurs épicées. Attention cependant à suivre la posologie présente sur l’emballage de vos compléments alimentaires à base de gingembre. La surconsommation de gingembre, comme pour toute plante aux propriétés médicinales puissantes, est contre-indiquée.

Les différentes façon de consommer le gingembre.

Si vous êtes un bon cuisinier, le gingembre peut faire partie des aliments de base de vos plats. Frais, râpé ou en poudre, le gingembre épice vos recettes en apportant un goût piquant et exotique très populaire dans le monde. Le gingembre est également une plante qui se consomme très bien dans une boisson chaude. Infusé avec du citron, le gingembre diffuse tous ses bienfaits dans l’eau chaude.

Si le goût du gingembre frais vous déplaît, vous pouvez opter pour des gélules en complément alimentaire. Naetur ne sélectionne que des produits de qualité qui vous procurent tous les bénéfices santé du gingembre.

Contre-indications du gingembre.

Comme toutes les plantes ayant des vertus puissantes sur l’organisme, il existe des limites et des dangers lors d’une surconsommation. Le gingembre a des effets puissants sur le cœur, le sang et les douleurs. Pour être certains de consommer du gingembre en bonne quantité, reportez vous à l’avis d’un médecin ou d’un naturopathe. Par exemple, les effets fluidifiants du gingembre sont très forts, il ne faut donc pas en abuser en cas de problèmes cardiovasculaires préexistants. Pour les enfants et les femmes enceintes, consultez un médecin pour connaître les limites de consommation du gingembre.

Existe-t-il une posologie pour le gingembre ?

Le gingembre frais ne possède pas de posologie. Utilisez-le comme un ingrédient naturel pour vos plats et favorisez la quantité qui vous convient le mieux. En cas de consommation de gingembre en poudre ou confit en tant que complément alimentaire, reportez-vous scrupuleusement à la posologie présente sur votre produit. Les quantités sont adaptées à une consommation journalière sur une temps donné de plusieurs semaines. Il n’est pas utile de prendre du gingembre en supplément d’un complément alimentaire au gingembre.

Quelle est l’histoire du gingembre ?

  • Le nom botanique Zingiber provient du mot sanskrit shringavera, qui signifie « en forme de bois de cerf », en allusion à la forme des jeunes pousses sortant de son rhizome.
  • Utilisé depuis 6 000 ans, le gingembre est un incontournable de la médecine asiatique.
  • Cultivé comme épice et condiment en Jamaïque, Inde, Chine, aux Antilles, en Australie…
  • Les marchands arabes pratiquent pendant longtemps l’épice blanche entre l’Asie du Sud et la Grèce ou l’Empire romain, selon les époques. Les impôts prélevés sur ce commerce lucratif représentent d’ailleurs une part non négligeable des revenus de l’Empire romain.
  • Début du XVIème siècle : les Espagnols implantent le gingembre dans les Caraïbes et le cultivent intensivement, particulièrement en Jamaïque, afin d’alimenter les marchés européens. Aujourd’hui toujours, la Jamaïque compte parmi les principaux producteurs mondiaux de gingembre, après l’Inde et la Chine.
  • En 1998 2, une étude sur les plantes et herbes médicinales présente le gingembre comme étant stomachique, digestif et tonique. Il augmente, par ailleurs, le flux salivaire et le péristaltisme intestinal (contractions musculaires permettant à la nourriture de bien circuler dans l’intestin après un repas) ;
  • En 2000 3, une étude de l’académie d’Oxford considère le gingembre comme un anti-nauséeux et anti-émétique puissant ;
  • Plusieurs études, 2001 4, 2002 5, 2003 7 et 2005 8, démontrent le caractère anti-inflammatoire du gingembre par inhibition de la synthèse de prostaglandines et de leucotriènes (gingérols et gingérénones) ;
  • En 2009 9, une recherche tend à démontrer les bienfaits du gingembre en tant que protecteur gastrique ;
  • En 2013 10, une nouvelle étude appuie le caractère hépatoprotecteur du gingembre et son effet protecteur contre la cirrhose du foie ;
  • En 2020, Naetur introduit le gingembre dans son complément alimentaire digestion, 100% végétal et bio.

A quoi ressemble le gingembre ?

    • Grande plante vivace à rhizome tubéreux, irrégulier, coudé, coriace, jaunâtre, produisant des tiges aériennes cylindriques de 60 cm à 1 m.
    • Feuilles longues et pointues.
    • Fleurs longues de 20 à 30 cm, placées à côté de tiges feuillues, formant un épi ovale, imbriqué d’écailles et marqué au sommet d’une point rouge, brune ou jaunâtre.
    • Fruit en forme de capsule à trois loges.
    • Originaire d’Asie tropicale du Sud-Est,.
    • Cultivé dans de nombreux pays tropicaux.
    • Partie utilisée : le rhizome 11.
gingembre utilisé dans complexe digestion par Naetur

1 (fr) “Le guide de la phytothérapie au quotidien”  de Karine Jacquemard
2 (en) A review of 12 commonly used medicinal herbs, O’Hara, M., Kiefer, D., Farrell, K., & Kemper, K, 1998, Archives of family medicine, 7(6), 523–536.
3 (en) Efficacy of ginger for nausea and vomiting: a systematic review of randomized clinical trials.“, E Ernst, M H Pittler, 2000, BJA: British Journal of Anaesthesia, Volume 84, Issue 3, Mar 2000, Pages 367–371.
4 (en) “Effects of a ginger extract on knee pain in patients with osteoarthritis. Arthritis Rheum.“, Altman RD, Marcussen KC, 2001 Nov;44(11):2531-8. PMID 11710709.
5 (en) “The use of ginger (Zingiber officinale Rosc.) as a potential anti-inflammatory and antithrombotic agent.“, M Thomson, K K Al-Qattan, S M Al-Sawan, M A Alnaqeeb, I Khan, M Ali, Prostaglandins, Leukotrienes and Essential Fatty Acids, Volume 67, Issue 6, December 2002, Pages 475-478. PMID 12468270.
6 (en) “Effects of ginger (Zingiber officinale Rosc.) on decreasing the production of inflammatory mediators in sow osteoarthrotic cartilage explants.“, Shen CL, Hong KJ, Kim SW., 2003, J Med Food ;6(4):323-8. PMID 14977440
7 (en) “Anti-inflammatory effect of the hydralcoholic extract of Zingiber officinale rhizomes […]“, S C Penna 1 , M V Medeiros, F S C Aimbire, H C C Faria-Neto, J A A Sertié, R A B Lopes-Martins, 2003, Phytomed; 10(5): 381-385. PMID 12834002.
8 (en) “Ginger–an herbal medicinal product with broad anti-inflammatory actions“, Grzanna, R., Lindmark, L., & Frondoza, C. G., 2005, Journal of medicinal food, 8(2), 125–132. PMID 16117603.
9 (en) “Protective Effect of Ginger oil on Aspirin and Pylorus Ligation-Induced Gastric Ulcer […]“, M Khushtar , V Kumar, K Javed, Uma Bhandari, 2009 Sep–Oct, Indian J Pharm Sci., 71(5): 554–558. PMID 20502577
10 (en) “In Vivo Evaluation of Ethanolic Extract of Zingiber officinale Rhizomes for Its Protective Effect against Liver Cirrhosis.“, Daleya Abdulaziz Bardi, Mohammed Farouq Halabi, Nor Azizan Abdullah, Elham Rouhollahi, Maryam Hajrezaie, Mahmood Ameen Abdulla, 2013, BioMed Research International. PMID: 24396831
11 (fr) La bible des plantes qui soignent de Michel Pierre

Updating…
  • Votre panier est vide.