CONGES d'ETE du 6 au 21 AOUT. Les expéditions reprendront lundi 23 AOUT. Bel été !

Eleuthérocoque

Eleutherococcus senticosus

Adaptogène, l’eleuthérocoque combat la fatigue et l’asthénie. Idéale comme complément dans les situations de stress physique ou psychique.

Autres noms : Ginseng de Sibérie, Buisson du diable, Racine de la taïga
Famille : Arialacées

Quels sont les bienfaits de l’Eleuthérocoque ?

  • La richesse de l’eleuthérocoque en composés phénoliques serait responsable de son effet adaptogène. Elle agit sur l’organisme en corrigeant certains dysfonctionnements, en améliorant la capacité d’adaptation du corps, aussi bien interne qu’externe, face aux agents du stress
  • Il s’agit donc de la plante anti-stress par excellence.
  • Cette action adaptogène combat la fatigue, l’asthénie et les troubles de la mémoire, souvent liés au stress.
  • Son action immunostimulante et améliorant l’oxygénation des cellules serait due à la synergie de ses composants. Elle stimule le système immunitaire.
  • 03 / vitalité

    30,00 une fois ou 27,00 chaque mois
    Livraison estimée entre le 23/08/2021 et le 25/08/2021
  • 03 / vitalité — cure de trois mois

    75,00
    Livraison estimée entre le 23/08/2021 et le 25/08/2021

Quelle est l’histoire de l’Eleuthérocoque ?

  • Depuis plus de 4 000 ans : les Chinois connaissent et font usage de l’éleuthérocoque depuis très longtemps. Ils attribuent à sa racine le pouvoir d’accroître la longévité, d’améliorer l’appétit et la mémoire et, de manière générale, de contribuer à la santé.
  • 1855 : les Russes découvrent l’éleuthérocoque lors d’un voyage de scientifiques dans le Nord du pays.
  • 1950 – 1980 : le temps des recherches. Ce n’est que dans les années 1950 qu’ils s’y intéressent réellement. Le ginseng était alors victime d’une cueillette excessive et d’une montée des prix et ils étaient à la recherche de produits de remplacement. De nombreuses études cliniques russes ont été alors pratiquées sur la plante, notamment pour vérifier ses effets adaptogènes. On découvre alors que la plante renferme des éleuthérosides, substances aux propriétés similaires à celles des ginsénosides du ginseng. Les 2 plus présents sont les éleuthérosides E et B.
  • Années 1950 : deux scientifiques russes, Lazarev et Brekhman, introduisent le concept d’adaptogène. Ce terme décrit une substance qui nous permet de nous adapter à différents types de stress de la vie, qui est non-toxique, qui agit d’une manière très large sur tous nos processus physiologiques et qui a une action normalisatrice, c’est-à-dire qui ramène nos fonctions vers un juste milieu, qui calme les états d’hyperfonction et qui stimule les états de faiblesse.
  • L’Éleuthérocoque a  la réputation d’accroître les performances sportives, il devient très populaire auprès des athlètes de l’Union Soviétique. Egalement auprès des cosmonautes de l’Union Soviétique pour optimiser leur adaptation à l’espace.
  • 1975 : l’Éleuthérocoque commence à être utilisé comme plante médicinale en Europe de l’Ouest et en Amérique du Nord ;
  • Des publications de 1995 et 2000 approuvent le caractère adaptogène de l’Éleuthérocoque 1, 2 ;
  • Une étude de 2001 démontre que l’Éleuthérocoque augmente la réponse au stress chez les sportifs ;
  • En 2011, son caractère anti-fatigue est prouvé ;
  • En 2020, Naetur introduit l’Eleuthérocoque dans son complément alimentaire vitalité, 100% végétal et bio.

A quoi ressemble l’Eleuthérocoque ?

  • Arbuste élancé pouvant atteindre 2 à 3 m de haut.
  • Feuilles palmées constituées de 5 folioles munies d’un pétiole légèrement épineux.
  • Petites fleurs terminales jaunâtres (femelles) ou bleu-violet (mêmes ou femelles) réunies en ombelles.
  • Fleurs et fruits rappelant le lierre grimpant.
  • Originaire d’Asie du Nord-Est, de Sibérie orientale en particulier, l’eleuthérocoque pousse à l’est du Japon, en Corée du Sud et en Chine du Nord.5
illustration plante eleuthérocoque Naetur

1 (en) “Eleutherococcus senticosus (Rupr. & Maxim.) Maxim. (Araliaceae) as an adaptogen: a closer look.”, Marina Davydov, A. D. Krikorian. Journal of Ethnopharmacology, Volume 72, Issue 3, October 2000, Pages 345-393.
2 (en) “Effects of various Eleutherococcus senticosus cortex on swimming time, natural killer activity and corticosterone level in forced swimming stressed mice.”, Kimura Yoshiyuki, Sumiyoshi Maho. J Ethnopharmacol. 2004 Dec;95(2-3):447-53.
3 (en) “The effects of Eleutherococcus senticosus and Panax ginseng on steroidal hormone indices of stress and lymphocyte subset numbers in endurance athletes.” Gaffney BT, Hügel HM, Rich PA. Life Sci. 2001 Dec 14;70(4):431-42.
4 (en) “Anti-Fatigue Activity of Extracts of Stem Bark from Acanthopanax senticosus.”, Zhang X.-L., Ren F., Huang W., Ding R.-T., Zhou Q.-S., Liu X.-W. Molecules. 2011; 16(1):28-37.
5 (fr) La bible des plantes qui soignent, de Michel Pierre

Updating…
  • Votre panier est vide.